mardi 22 décembre 2009

Le patrimoine de l'homme


L'idée que tout humain a des droits universels et inaliénables est une idée contestable car elle repose en définitive sur la tradition judéo-chrétienne selon laquelle l'homme est la seule créature faite à l'image de Dieu: la seule espèce susceptible d'avoir des droits.

Certains penseurs comme Claude Levi-Strauss, ont critiqué cette vision en replaçant l'homme par rapport à son environnement : l'homme est juste un être vivant, partie intrinsèque de la nature.  Il résulte de ce constat la proposition de substituer aux droits de l'homme les droits du vivant ("l'homme nu").

L'actualité du jour, c'est le rapport de Human Right Watch sur le massacre du 28 septembre 2009 perpétrés par les militaires guinéens.



La notion de crime contre l'humanité pourrait survivre à la disparition des droits de l'homme et à son remplacement par les droits du vivant: comparé à la bestialité du monde sauvage, la violence gratuite, assasine et perverse de certains hommes à certains endroits et à certains moments resterait toujours juridiquement condamnable.

Rédacteur: Stanislas LHERITIER
copyright: Stan'tech real 2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire