lundi 8 novembre 2010

Taxer les riches... un concept pas tellement américain....La taxe Bill Gates tombe à l'eau...



C'est le père de Bill Gates, donc de l'homme le plus riche du monde, du créateur de Microsoft qui est à l'origine de l'initiative n°1098. Cette initiative populaire à Seattle prévoyait d'instaurer un impôt sur le revenu dans l'Etat de Washington . Alors que cet Etat ne connaît pas d'impôt sur le revenu, le père de Bill, avocat à la retraite, souhaite créer un système fiscal plus juste et instaurer un impôt sur le revenu, mais seulement pour les personnes qui ont de très hauts revenus. L'idée est de taxer les personnes mariées qui ont des revenus supérieurs à 400 000$ (200 000$ pour les célibataires) à un taux de 5% pour la tranche supérieure à ce seuil. Le produit de cette taxe aurait été alloué, d'une part à une politique de diminution de la taxe foncière pour les personnes ayant des revenus moyens, d'autre part à un trust qui soutient financièrement la politique d'amélioration de l'éducation.

Il ne faut pas voir dans cette proposition populaire, un règlement de compte entre père et fils... Le principal intéressé par cette taxe, Bill Gates, était également un de ses principaux partisants.

Vu de France, il était assez évident qu'une mesure qui prévoit de taxer les plus riches au bénéfice des classes moyennes et du développement de l'éducation,  si elle était soumise au référendum populaire....aurait un certain succès...proche du plébiscite....

Contre toute attente, le 4 novembre,  Gates a largement perdu son référendum avec le vote du non au  taux historique de 65%.   Pourtant, la taxe ne visait que les 2% des électeurs les plus riches....Les autres n'ont pas voulu d'un impôt pour les riches!


D'un coté ou de l'autre de l'atlantique, le concept de justice fiscale est bien difficile à cerner...

Stanislas Lhéritier

2 commentaires:

  1. Merci. Vu de France çà parrait incroyable que les américains n'aient pas voté pour !
    Toutefois çà peut s'expliquer car la taxe pouvait in fini touché tout le monde dans 2 ans!
    "Other opponents, including the Washington Farm Bureau and the Association of Washington Business, said the Legislature could extend the income tax to everyone after two years. "
    http://www.bloomberg.com/news/2010-11-03/washington-state-rejects-income-tax-on-wealthiest-residents.html
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  2. oui, Merci pour votre message. C'était un argument des opposants à la taxe. Un autre argument était que les entreprises familiales sont sous forme de S- Corp, c'est-à-dire fiscalement transparentes : instituer un impôt sur le revenu revient, en raison de la transparence fiscale, non seulement à taxer l'entrepreneur mais aussi l'entreprise. Pour cette raison, l'impôt sur le revenu nuit au développement de ces entités alors précisément qu'en raison de la mondialisation de l'économie, les petites entreprises doivent lutter contre des entreprises de dimension nationales ou internationales. Les américains rappellent qu'aider l'entrepreneur c'est aussi aider le consommateur: les petites entreprises sont nécessaires à la concurrence, donc au consommateur.

    Le sens de la justice fiscale est peut être différent, mais le monde des affaires et l'argumentation fiscale est à peu prés identique dans tous les pays développés. Ceci démontre encore une fois l'importance de s'intéresser aux solutions des autres...

    RépondreSupprimer